Les dirigeants de l’Église font appel à la restriction après la décision de la Cour Suprême au Kenya

Le président de l’EAK, Mgr Mark Kariuki (centre), accompagné du vice-président David Oginde (à gauche) et de la Secrétaire Générale Connie Kivuti lors d’une conférence de presse à Nairobi le dimanche 13 janvier 2017.
Le 4 septembre 2017, le leadership de Nairobi-Alliance Evangélique du Kenya (EAK) a incité les partis politiques à respecter le pouvoir judiciaire et les organes constitutionnels électoraux lors d’une conférence de presse tenue le 4 septembre 2017 au ‘Guest House Biblica’ à Nairobi, au Kenya.
Ils ont demandé aux dirigeants du ‘Jubilee’ et de ‘The National Super Alliance’ (NASA), d’exercer une sobriété, une bonne sagesse et de ne pas lancer de menaces pour le personnel et les agents de ces organismes.
Les dirigeants ont également appelé les Kenyans à adopter la paix et à ne pas être divisés selon les lignes ethniques. Le président de l’EAK, Mgr Kariuki, a toutefois exprimé sa préoccupation concernant les cas de violence observés dans certaines parties du pays, qu’il a qualifié d’ «inacceptables». “Aucun Kenyan ne devrait mourir à cause de son droit de vote démocratique”, a déclaré l’évêque Kariuki.
L’évêque David Oginde, vice-président de l’EAK, a exhorté le Secrétaire du Cabinet intérimaire Fred Matiang’i, l’Inspecteur Général de la police Joseph Boinnet, et l’Autorité Indépendante de Surveillance des Services de Police (IPOA) à prendre des mesures sévères contre les officiers errants. La déclaration publiée après le briefing a été lue: “Nous demandons au Secrétaire du Cabinet par intérim du Ministère de l’Intérieur et de la Coordination du gouvernement national de veiller à ce qu’il y ait une amélioration de la sécurité et de la réduction des soulèvements des groupes milices / vigilants dans les zones urbaines et s’assurer que les vies kenyanes ne sont pas perdues. ”
Les dirigeants ont également insisté pour que la décision de la Cour Suprême soit mise à la disposition de l’IEBC afin d’engager des enquêtes sur les membres du personnel qui ont été responsables de l’élection générale du 8 août 2017.
Le leadership de l’Alliance Evangélique du Kenya (EAK) avait déjà tenu une réunion de consultation où ils ont discuté des questions d’intérêt national touchant le verdict de la Cour Suprême, les conséquences de la décision de la Cour Suprême, l’engagement de l’Église dans le processus électoral et les questions touchant à la sécurité nationale.



Leave a Reply